VŒU

de l'Assemblée générale

 

 

 Depuis septembre 2004, les professeurs ne bénéficient plus, pour entrer au musée du Louvre, de la gratuité, que l’arrêté interministériel du 28 mai 1975 leur accorde pourtant dans les musées et collections appartenant à l’État.

Outre qu’elle laisse entendre que ce droit d’entrée était un privilège, cette disposition est lourde de signification quant à l’idée qu’on se fait désormais de la mission du professeur. Si la visite des musées nationaux ne fait plus partie des tâches inhérentes à sa fonction, c’est bien qu’on estime que sa mission ne consiste plus à transmettre la culture et le savoir.

L’Association des Professeurs de Lettres estime au contraire que c’est une mission fondamentale du professeur que de conduire ses élèves aux grandes œuvres, que c’est donc une nécessité pour lui que de les fréquenter et de les méditer.

C’est pourquoi, l’Association des Professeurs de Lettres, réunie en assemblée générale, demande instamment que le musée du Louvre soit de nouveau ouvert aux professeurs sur simple présentation de leur carte professionnelle.

Paris, le dimanche 13 mars 2005